entretien
/ par Piscines Abris Design / 0 comments

Entretien d’une piscine : quel coût annuel ?

Pour bien définir son budget piscine, il convient à la fois de tenir compte du coût de construction votre piscine mais aussi de son coût d’entretien à l’année. Il peut être plus ou moins important en fonction du type de piscine dont vous disposez mais aussi des produits que vous utilisez.

Avant de pouvoir chiffrer les différents postes de dépenses, liés à l’entretien de votre piscine à venir, il est important de connaître les dimensions de la piscine que vous souhaitez acquérir mais surtout de calculer son volume d’eau. En effet, les coûts ne seront pas les mêmes, qu’il s’agisse du coût de l’eau, du système de filtration à mettre en place ou encore de la quantité de produits que vous aurez à utiliser.

Comment calculer le volume de sa future piscine ?

Votre piscine n’ayant pas la même profondeur partout, il convient de calculer une profondeur moyenne. Prenez la profondeur minimale et la profondeur maximale que vous divisez par deux pour obtenir une profondeur moyenne. Ensuite, appliquez quelques formules mathématique en fonction de la forme de votre piscine et le tour est joué !

  • Pour une piscine carrée ou rectangulaire: longueur x largeur x profondeur moyenne
  • Pour une piscine ronde: diamètre x diamètre x profondeur moyenne x 0.78
  • Pour une piscine ovale: longueur x largeur x profondeur moyenne x 0,89
  • Pour une piscine de forme libre: la plus grande longueur x la plus grande largeur x profondeur moyenne x 0,85

Veillez toujours à arrondir votre résultat au volume supérieur afin de garder une marge de sécurité.

Une fois que vous avez calculé le volume de votre piscine, il ne vous reste plus qu’à calculer son volume d’eau sachant que 1m3 = 1 000 litres d’eau.

Exemple d’une piscine rectangulaire de 8 mètres de long sur 4 mètres de large avec une profondeur moyenne de 2 mètres : 8 x 4 x 2 = 64 m3 x 1 000 = 64 000 litres d’eau

Quels sont les différents postes de dépenses qui entrent dans l’entretien de votre piscine ?

Il existe différents types de postes de dépense pour votre piscine que voici :

L’eau

Le premier poste est bien sûr l’eau que vous allez utiliser. L’eau d’une piscine peut être maintenue plusieurs années si elle est correctement entretenue. Cependant il est nécessaire de la renouveler d’un tiers chaque année pour faciliter son entretien. Le prix moyen de l’eau, en France, est de 3,98 euros par mètre cube, toutes taxes comprises. Si l’on se réfère à notre exemple, dans le paragraphe précédent, la première année, il vous en coûtera 64 m3 x 3,98 = 255 € en moyenne alors que les années suivantes, ce poste de dépenses lié à l’eau vous coutera 1/3 du prix soit 85 € en moyenne. A noter qu’il pourra être important de procéder à une vidange quasi-complète tous les 4 ou 5 ans et que le coût de l’eau est variable d’une région à l’autre.

Les traitements pour votre piscine

Pour obtenir une eau de qualité, il est nécessaire de mettre en place une bonne filtration mais aussi d’y adjoindre quelques traitements pour éradiquer les bactéries. Il existe majoritairement trois formes de traitements :

  • Le chlore, un désinfectant très puissant qui va éliminer efficacement les problèmes d’eau trouble, les bactéries, les virus, les algues et les champignons. Le chlore est la solution de traitement la plus courante pour les piscines familiales, à la fois pour sa simplicité d’utilisation mais aussi pour son prix très abordable. Ce traitement existe sous différents formats : en galets, en granules ou pastilles ou liquide. A l’achat du chlore, il faudra ajouter des produits anticalcaires, des seaux de pH ainsi que des bandelettes d’analyse du pH. Pour ce type de traitement, prévoir un budget annuel moyen de 210 euros.
  • Le brome, solution présente dans l’eau de mer a l’avantage d’être inodore et non irritant pour les yeux et la peau. Tout comme le chlore, c’est un bon désinfectant qui purifie l’eau et détruit les germes au fur et à mesure. Cependant, il est plus cher que le chlore et doit être manipulé avec soin car il peut être corrosif pour votre matériel. Il existe sous forme de pastilles et sa diffusion doit être faite au moyen d’un brominateur rattaché au système de filtration. A l’achat du brome, il faudra ajouter les produits anticalcaires, les produits pour rééquilibrer le pH ainsi que le brominateur. Pour ce type de traitement, prévoir un budget annuel moyen de 295 euros en moyenne.
  • Le traitement au sel: par électrolyse, le sel présent dans l’eau se transforme en chlore naturel. Ce désinfectant, ainsi produit, détruit les déchets et les germes, et se transforme de nouveau en sel sous l’effet des UV. Le sel employé doit être spécifique pour l’usage en piscine et donc très pur. Ce traitement écologique semble être le plus onéreux des trois car il nécessite l’achat d’un électrolyseur de piscine dont le prix est très variable selon la gamme visée (entre 500 et 2 500 euros) et selon la taille de votre piscine. Cependant sur le long terme, il s’agit de la solution la moins onéreuse car le matériel amorti sur plusieurs années vous permet de faire des économies d’échelle sur les autres traitements. Au-delà de l’amortissement de l’électrolyseur, il faudra prévoir l’achat du sel, des produits anticalcaire, des produits pour le pH, ce qui représentera un budget annuel moyen de 205 euros.

L’électricité

Ce poste de dépenses prend en compte le fonctionnement du système de filtration mais aussi de la pompe à chaleur si vous comptez chauffer votre piscine. Évidemment, ce dernier paramètre est très variable selon la durée d’utilisation hebdomadaire de votre piscine mais aussi selon sa localisation géographique : une piscine sera moins difficile à chauffer dans le sud que dans le nord de la France en été. On estime, en moyenne, le coût de l’électricité lié uniquement au système de filtration à 300 euros par an pour une piscine utilisée de mai à octobre.

SHARE THIS


Leave a Reply