controler l eau de la piscine
/ par y8r7X3An4CKq / 0 comments

Contrôler l’eau de la piscine : Le pH, l’alcalinité, la dureté

Une eau équilibrée l’est en raison de trois éléments que sont le pH, l’alcalinité (taux de bicarbonates et carbonates) et la dureté (sels de calcium et de magnésium). Pour pouvoir profiter pleinement de votre piscine, une harmonie entre ces trois éléments est nécessaire ; Impossible en effet de se baigner si l’on n’a pas l’impression d’avoir une eau parfaitement claire et propre. Voyons en quoi consistent ces trois éléments.

Le potentiel hydrogène (pH) d’une piscine

Le pH est l’un des éléments les plus contrôlés dans un bassin. Il a un grand impact sur la peau notamment. Son échelle varie de 0 à 14 mais une eau pure à 20 degrés affichera un niveau de 7,0. En dessous de tels indices, l’eau du bassin est réputée basique (ou alcaline).

Si l’on veut avoir un pH idéal pour son bassin, il convient de s’arranger pour approcher celui du liquide lacrymal (les larmes de nos yeux) qui se situe à 7,4. C’est d’autant plus utile que le chlore est alors ici actif à 60-65%, ce qui est déjà un bon taux. Impossible de le rendre actif à 100% car cela signifierait que l’on accepte alors de se baigner dans une eau au pH de 5,5, relativement agressive pour la peau, les yeux mais aussi le matériel comme les bouées. Un pH faible est en effet assez corrosif. Cependant, si vous laissez monter le pH de l’eau de votre piscine au -dessus de 7,8, le chlore perdrait de son activité et tomberait à 30%. Ce qui n’est pas non plus acceptable pour des questions d’hygiène.

L’alcalinité de l’eau d’un bassin

Le TAC (Titre Alcalimétrique Complet) mesure la teneur de l’eau en bicarbonate et carbonate. Il s’exprime en degrés également. A fin que l’eau du bassin dispose d’un pouvoir tampon suffisant, le TAC doit se situer entre 10 et 30°f. Une eau trop peu tamponnée peut créer une montée du pH malgré des traitements répétés durant l’entretien estival.

Il existe sur le marché des correcteurs d’alcalinité pour obtenir un bon TAC (au moins supérieur à 10°f). Contactez nos experts pour en savoir plus.

Enfin, rappelons ici qu’il est intéressant que l’eau contienne une certaine quantité de CO2 car ce dernier permet de conserver les bicarbonates de calcium. Ces derniers, s’ils se transforment en carbonates par manque de gaz carbonique, peuvent créer une précipitation de calcite sur le bassin de la piscine avec potentiellement des du tartre qui se fixera sur les huiles solaires, les algues, etc.

La dureté de l’eau d’une piscine

En pratique, la dureté de l’eau se contrôle par la mesure des teneurs en sels de calcium et de magnésium. On utilise ici le TH (titre hydrométrique). A l’instar du TAC, la mesure s’exprime en degrés français (°f). Pour votre piscine, lorsque vous contrôlez la dureté de l’eau, le TH doit se situer entre 10 et 20°f. Si ce chiffre est dépassé, vous risquez l’entartrage (comme pour une machine à laver).

Demandez conseil à nos piscinistes pour savoir comment traiter l’eau de votre bassin.

En dessous, vous risquez la corrosion mais les actions sur le pH (moins de pH notamment) pourra équilibrer l’ensemble. Supérieur à 20°f, « l’eau entartrante » pourra être corrigée en utilisant un séquestrant de calcaire qui évite les dépôts sur le fond et les parois de la piscine.

SHARE THIS


Leave a Reply